Back to Top

Inauguration du Réseau de Chaleur de Saint Chély d’Apcher

Le 10/06/2016

Ce vendredi 10 juin 2016, M. Thierry Julier, assistait à l’inauguration du Réseau de Chaleur de Saint Chély d’Apcher.

10/06/2016
Inauguration Chaufferie St Chely d'Apcher.

Ce vendredi 10 juin 2016, M. Thierry JULIER, assistait à l’inauguration du Réseau de Chaleur de Saint Chély d’Apcher.

La cérémonie a eu lieu sur le site de la chaufferie, en présence de :
  • M. Pierre LAFONT, maire de Saint Chély d’Apcher,
  • M. Yves COTTEN, président de la SCABE (Saint Chély d’Apcher Bois Energie), Filiale de COFELY,
  • Mme Sophie PANTEL, présidente du Conseil Départemental de la Lozère,
  • Mme Monique BULTEL, conseillère régionale de la Région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées,
  • M. Frédéric GUILLOT, directeur régional délégué de l’ADEME Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées,
  • Mme Marie-Paule DEMIGUEL, secrétaire générale de la Préfecture de la Lozère.
 
Le projet de réseau, initié en 2009, par la mairie a été réalisé grâce à un montage en DSP – délégation de service public, sous forme de concession. La construction et l’exploitation du réseau ont été confiés à un délégataire : la société COFELY GDF Suez et sa filiale, la SCABE – St Chély d’Apcher Bois-Energie.
 
L’installation en chiffres :
  • 2 chaudières bois déchiqueté de 2 MW et 0,7 MW
  • 2 chaudières d’appoint/secours au fioul de 5 MW chacune, fonctionnant lors des grands froid, et l’été
  • 7 km de réseau de chaleur
  • 55 bâtiments raccordés dont des commerces, des habitations particulières, des bâtiments de la ville ou encore des offices HLM, soit 30 clients différents.
  • 5 000 tonnes de bois dont 2 000 tonnes de plaquettes forestières et 3 000 tonnes de plaquettes industrielles provenant des entreprises du territoire.
 
L’approvisionnement se fait localement avec un rayon d’approvisionnement en bois garanti à maximum 50 km autour de la chaufferie.
 
C’est un investissement de plus de 6 500 000 €, dont la quasi-totalité des travaux a été réalisé par des entreprises du département. Ce projet a été subventionné par l’ADEME, au titre du Fonds Chaleur (1 513 010 €), la Région Languedoc-Roussillon (1 578 177 €) et le Département de la Lozère (109 000 €).
 
Un raccordement de l’usine Arcelor-Mittal est toujours en projet. L’usine pourrait valoriser la chaleur fatale de son process industriel, principalement l’été ce qui limiterait les consommations de fioul et améliorerait encore le bilan de l’installation.
 
La Mission Bois-Energie Lozère, porté par la Chambre de Commerce et d’Industrie de la Lozère, a suivi plusieurs réunions de mise en place du projet. Elle s’est particulièrement impliquée pour l’organisation de l’approvisionnement en bois.
 
C’est un projet exemplaire avec un investissement réalisé en quasi-totalité par des entreprises locales. La chaufferie, par son exploitation et son approvisionnement local, créer de la valeur sur le territoire par le maintien d’emploi non-délocalisable pour l’ensemble de la filière bois. A terme, le raccordement de la chaufferie à l’usine Arcelor-Mittal pourrait permettre d’optimiser la performance de ce réseau. Une vrai opportunité pour notre département.