Back to Top

RÉSULTATS ENQUÊTE DE CONJONCTURE TRIMESTRIELLE

Le 10/09/2020

Une enquête de conjoncture spéciale, marquée par la crise de la Covid-19

10/09/2020

163 entreprises équitablement réparties dans les secteurs de l’industrie, la construction, le commerce, les services et l’hôtellerie-restauration ont répondu à l’enquête menée par la CCI Occitanie. Les données présentées sont issues des réponses des chefs d’entreprises pour le 2ème trimestre 2020, avec des projections pour le 3ème trimestre de l’année.

Une enquête indubitablement spéciale en raison de la crise sanitaire qui secoue la planète et les conséquences économiques qui en découlent dans notre pays, impactant fortement les données recueillies.

L’analyse des réponses permet de dégager les tendances suivantes au vu des indicateurs étudiés :

  • Côté chiffre d’affaires (CA), c’est la dégringolade avec un solde d’opinion moyen encore jamais enregistré de –73 points pour l’ensemble des secteurs d’activités… Fermée par un décret publié au Journal Officiel du 15 mars 2020, la catégorie Café-Hôtellerie-Restauration (CHR) affiche une baisse implacable pour 100 % des dirigeants interrogés. La meilleure tendance pour le troisième trimestre est affichée par le secteur de la construction où 12,9 % des répondants espèrent retrouver une hausse du chiffre d’affaires et les ¾ misent sur une stabilité. Notons tout de même un solde d’opinions favorables positif pour l’industrie et pour le secteur des services en termes de prévisions de chiffres d’affaires pour le troisième trimestre.
     
  • Un niveau de trésorerie globalement satisfaisant pour l’ensemble des secteurs (hormis les CHR, clairement le secteur le plus durement impacté par les mesures de confinement strictes mises en place dès le 16 mars dernier contre la covid-19). Cet indicateur ne doit toutefois pas cacher la réalité économique qui voit l’ensemble des marges se contracter très fortement en parallèle. On peut en effet imaginer qu’une bonne partie des trésoreries sont soutenues par les politiques de compensations mises en place par l’Etat (fonds de solidarité, prêts garantis, mesures de chômage partiel,…). Des trésoreries « sous perfusion » donc mais qui se tiennent bien dans la plupart des secteurs. Il conviendra de surveiller cet indicateur en le confrontant aux résultats recueillis après le troisième trimestre de l’année. L’écroulement des marges au second trimestre est particulièrement marqué pour les CHR (en baisse pour 81,3 %), pour les Services (- 50 %) et pour les commerces - 39,4 %).
     
  • Logiquement, les effectifs salariés pour le deuxième trimestre de l’année sont largement en baisse parmi les chefs d’entreprises interrogés. Les CHR annoncent une baisse de 53 % sur le second trimestre et anticipent une nouvelle baisse de près de 44 % pour le troisième trimestre… Les commerces affichent – 12 % au deuxième trimestre et craignent une seconde baisse menaçante de 21 % pour le trimestre suivant. Le secteur des services en général affiche – 15 % au deuxième trimestre mais pourrait compenser avec une hausse de 12,5 % attendue au troisième trimestre. Ce sont finalement les secteurs de la construction et de l’industrie qui s’en sortent le mieux et limitent la casse dans les prévisions départementales, ces deux secteurs affichant une stabilité et espérant une reprise à la hausse des effectifs pour les mois de juillet à septembre 2020.
     
  • Niveau confiance, la tendance semble un peu plus optimiste en Lozère par rapport à la moyenne régionale. C’est le secteur de la construction qui affiche le meilleur niveau de confiance (71 % des répondants sont optimistes) pour l’avenir, suivie par l’industrie (57,5 %) puis par les services (50 %). L’ombre au tableau se situe au niveau des commerces où plus d’un dirigeant sur quatre envisage l’avenir de manière pessimiste (32,9 % au niveau régional, également le secteur le plus marqué). On notera une catégorie des CHR combative en Lozère avec « seulement » 22 % de sondés pessimistes en Lozère contre 47 % en Occitanie !
     
  • La CCI a profité de ce baromètre pour interroger plus précisément les 163 chefs d’entreprises sur les conséquences de la pandémie de Covid-19 sur leur activité. L’étude des résultats condensés permet de déduire que les établissements lozériens sont globalement parvenus à ouvrir un peu plus que la moyenne régionale. En effet, 38 % des entrepreneurs de la catégorie « industrie » sont restés ouverts en Lozère contre 30 % seulement en Occitanie et le constat se répète pour l’ensemble des branches :
    1. commerces ouverts pour 44 % en Lozère contre 28 % en Occitanie ;
    • entreprises de la construction ouvertes pour 19 % en Lozère contre 12 % en Occitanie ;
    • CHR ouverts pour 12,5 % en Lozère contre 6,4 % en Occitanie ;
    • secteur des services ouvert à 34,4 % en Lozère contre 19,3 % en Occitanie.   

 

Parmi les établissements fermés, environ 4 sur 10 ont rouvert le 11 mai hors CHR qui ont majoritairement rouvert (2 sur 3) le 2 juin, dépendant directement des décrets pris par l’Etat.

A la question « au 30 juin, quel pourcentage de votre CA pensez-vous atteindre par rapport à une période normale ? », l’ensemble des secteurs affichent entre 61 et 80 % du CA pour 23,3 % (semblable à la moyenne régionale qui indique 23,7 %). Le secteur de la construction affiche un CA de plus de 81 % par rapport à l’an passé en Lozère pour 36,7 % des répondants (+ 13 points par rapport à l’Occitanie). Les entreprises les plus touchées sont issues du secteur des Services et plus particulièrement des CHR qui afficheront moins de 40 % de leurs CA normaux pour une écrasante majorité de répondants…

Un regain d’optimisme pour conclure cette note de conjoncture avec 36,3 % des sondés lozériens qui ont déjà retrouvé leur niveau d’activité au moment de répondre à l’enquête (contre 22,7 % en Occitanie).

L’ensemble des résultats détaillés par secteur est disponible en libre téléchargement sur le site Internet de la CCI, rubrique Informations économiques (baromètre de conjoncture trimestriel du 3ème trimestre 2020).

Partagez cette page sur les réseaux sociaux :