Back to Top

Signature officielle du protocole d'accord entre le Conseil départemental de la Lozère, l'Université de Montpellier et un organisme universitaire chinois

Le 19/06/2019
19/06/2019

Le Département de la Lozère soutient, depuis 1999, une antenne de l’université de Montpellier à Orfeuillette (Albaret-Sainte-Marie). Or, l’arrêt des formations dispensées actuellement est programmé pour 2020.

À l’annonce de cette décision de retrait et afin de maintenir, et de pérenniser la présence de cette Université en Haute-Lozère, le Conseil départemental s’est mobilisé très fortement aux côtés de l’Université de Montpellier, et de l’Institut de Montpellier-Management, avec le soutien de Monsieur le Maire d’Albaret-Sainte-Marie, pour rechercher un nouveau partenaire universitaire.

Un organisme universitaire chinois, le CPMC (Co-Progress Education Group Co) s'est déclaré prêt à investir le site d’Orfeuillette afin d’y accueillir des étudiants chinois en formation initiale mais aussi, dès cette année, des chefs d’entreprise chinois en formation continue pour des séminaires de management.

Ces derniers mois, plusieurs rencontres ont eu lieu sur site, à Orfeuillette, mais aussi à Mende et à Paris, entre les trois partenaires institutionnels pour faire aboutir ce projet qui s’est concrétisé.
Un premier « Study tour » aura lieu les 24, 25 et 26 juin prochains : 50 cadres et chefs d'entreprise chinois seront accueillis à Orfeuillette pour une formation continue en management. Les cours seront assurés par l'Institut Montpellier Management (MOMA) de l’université de Montpellier.

La commune d’Albaret-Sainte-Marie est étroitement associée au Département sur ce dossier. La Région Occitanie a été informée de ce partenariat, en tant que propriétaire du château d’Orfeuillette, ainsi que d'autres partenaires, comme la CCI et les agences de développement économique et d'attractivité.

La fin de journée du 25 juin sera donc l’opportunité de rencontrer ces chefs d’entreprise chinois autour d’un cocktail dînatoire franco-chinois, d’échanger et de nouer d’éventuels premiers liens.

 

Partagez cette page sur les réseaux sociaux :